20

05/15

Les nouvelles de la vente

8 h 11 min by Nathalie. Filed under: Infos générales

Vidéo films, qui a mis à la vente plus de quatre-vingt films à des prix compris entre 99 et 119 francs, a proposé sur le marché quarante nouveaux titres fin mars 88, en ajoutera 40 fin juin, et trente-six fin août. Soit deux cents titres disponibles à l’automne 88. Le dynamique président de cette société, Jean-Pierre Warnke-Dherines, pense qu’il ne s’agit là que d’un début. Vidéo films édite également des inédits, qui suivront d’abord la filière des vidéoclubs. Premier titre paru : Mon bel amour, ma déchirure de José Pinheiro.

Palmarès audimat

Les meilleurs scores d’audience sont, sans conteste, obtenus avec les films. L’an dernier, les vingt meilleurs résultats Audimat, toutes chaînes confondues, sont à une exception près («Carnaval», de Patrick Sébastien sur TF1) dus à des longs-métrages. Voici le classement : Tchao Pantin avec Coluche a réalisé près de 50% d’audience selon Médiamétrie, suivi par Les compères, L’Africain, Trois hommes et un couffin, Mort d’un pourri, Le gendarme de Saint-Tropez, Peur sur la vile, Pinot simple flic, Quand les aigles attaquent… et Les spécialistes, à égalité avec «Carnaval».

102 programmes pour Amiga

Comme d’habitude, les éditions P.S.I nous fournissent un livre de bonne qualité. Contrairement à leur série «clefs pour…», celui-ci est un ouvrage d’initiation, et donc destiné plus particulièrement aux débutants. Composé de cinq niveaux, -il permettra de se familiariser peu à peu avec les instructions élémentaires du basic : les boucles, tests, tableaux, sous-programmes, instructions graphiques et utilisation de la souris.

Allo micro bobo

C’est en toute dernière minute que nous apprenons l’évasion du plus célèbre taulard dans l’histoire de la bande dessinée. Aidé de cinq complices qui partageaient sa cellule, c’est en passant par votre propre micro-ordinateur que le sympathique et néanmoins râleur Bobo (dont le papa s’appelle Deliège) réussit —enfin — sa plus spectaculaire évasion. Et pourtant, depuis dix-sept ans qu’il essaie vainement de sortir du pénitencier d’Inzepoket sans jamais avoir pleinement réussi, notre héros, forcené de l’évasion, pourrait être découragé. Un logiciel qui reprend exactement les dessins et les gags de la bande dessinée, avec six épreuves dont nous vous parlerons dans la rubrique Jeux vidéo le mois prochain… Si Bobo est toujours là et s’il n’a pas trouvé le moyen de faire définitivement la belle.

12

05/15

Retour de la Guéville

8 h 09 min by Nathalie. Filed under: Infos générales

Sous la direction de Stéphane Marsil, La Guéville Vidéo reprend du poil de la bête. Première manifestation de cette reprise : Tant qu’il y aura des femmes de Didier Kaminka. Stéphane Marsil tient à respecter le «circuit normal». D’abord les vidéoclubs et la location. Et aussi, et surtout, une protection minimale par rapport à Canal +. En même temps, Stéphane dynamisera le fond du catalogue avec son ami et complice de Vidéo-films. Prochain titre de LGV : Sous le soleil de Satan, palme d’or Cannes 87, qui sortira en vidéo un an après son couronnement.

Raks promotionne

Profitant du Salon, Raks lance une opération de promotion sur ses cassettes et propose : soit un pack de deux VHS E 180 HG plus une cassette autonettoyante gratuite, soit le même pack plus une cassette VHS E 60 HG gratuite. A vous de choisir…

publiphobesLa pub ne passera pas par lui

Le déferlement de la publicité à la télé aurait transformé les Français en publiphobes, selon plusieurs sondages. Un retour en arrière de vingt ans ! Un cas d’espèce a particulièrement intéressé les… policiers ! Un homme de cinquante-sept ans a été interpellé, récemment, dans l’Aube pour avoir proféré des menaces de mort à l’encontre des responsables de la société «Transcommunications» qui gèrent le Tube, la télé du métro parisien. Ses «revendications» : suppression pure et simple de la publicité dans le métro et des écrans vidéo. L’homme, un artisan qui a baptisé son «groupe d’action» M17, serait un récidiviste : certaines de ses missives, visant à «sensibiliser les différents organismes aux problèmes posés par la large diffusion de la pub», ont été retrouvées au ministère des transports et à la RATP. L’homme a été laissé libre.