23

06/15

Des nouvelles chez TDK

8 h 15 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

TDK, premier producteur mondial de supports magnétiques, présente sa nouvelle gamme de cassettes vidéo. Sur certains modèles, la structure a été améliorée pour passer à cinq couches sur les cassettes HD et EHG, ou à sept couches sur la HD-X. Ainsi, la fiabilité s’en trouve encore accentuée…

TDK(TF1 renonce à vendre son antenne aux télévangélistes… la réaction «indignée» de l’Église catholique française a eu raison des ambitions commerciales de Francis Bouygues… Un long papier sur cinq colonnes… Anne Sinclair, qualifiée «d’étoile qui monte», a eu droit récemment aux honneurs de l’International Herald Tribune… Les Français sont plus satisfaits de la radio que de la télé révèle un récent sondage IFOP. Une grande majorité dénonce la dégradation des programmes de TF1 depuis sa privatisation… La première chaîne, justement, en a assez d’être décriée… Jacques Séguéla avait été appelé à la rescousse pour redresser l’image de la chaîne… mais il a fortement déplu aux membres de l’état-major de la Une, en les qualifiant (en privé) de «zozos qui ne comprennent rien à l’âme de la télévision». Une campagne de pub est toujours prévue… Le groupe de communication japonais Fuji Sankei a organisé en mars son deuxième télé-achat international en direct de Paris, avec des articles «made in France» : machines à sous Art déco, tapisseries modernes, médailles en or commémorant le bicentenaire de la Révolution française ont été vendues en direct grâce à une liaison satellite… Si la Cinq renonce pour l’instant à jouer dans «la cour des grands», elle souhaite quand même, être numéro un quelque part, en l’occurrence dans le domaine de l’information. «Nous sommes les seuls en Europe à consacrer autant d’heures chaque jour à l’info» dit-on au siège de la chaîne. 1987 restera l’année «miracle» de la vidéo et de la Hi-fi. En effet, dans tous les secteurs de l’électronique grand-public, des records ont été battus. Ainsi, par rapport à 1986, les ventes de caméscopes enregistrent une progression de +131%. Dans le même temps, cette progression était de +100% pour les platines-laser, +45% pour les chaînes compactes, et +40% pour les magnétoscopes… Même le marché des téléviseurs noir et blanc a marqué une reprise. Alors que le Salon international son et vidéo gagne de l’espace et change de lieu (quittant le CNIT de La Défense pour le Parc des expositions de la porte de Versailles), rarement, les innovations technologiques ont été aussi nombreuses : magnétoscopes et téléviseurs digitaux avec fonctions PIP,caméscopes plus performants avec obturateurs électroniques et incrustation numérique, magnétophone numérique (DAT), Compact-Disque Vidéo, CD audio 8 cm, lecteur/enregistreur magnéto-optique numérique (MOD). Voici que les fabricants européens et les membres du Simavelec (Syndicat des industries de matériels audio-visuels électroniques) tirent la sonnette d’alarme et expriment leur vif mécontentement devant la percée asiatique sur le marché européen. A ce titre, certains n’hésitent pas à invoquer un «enjeu de civilisation», d’autres en appellent au civisme, au patriotisme communautaire… A défaut d’acheter français, ils exhortent à consommer européen et conspuent ceux qui, par «faute de goût » ou «erreur de jugement», ont pu, le temps d’un achat, céder aux charmes de l’exotisme asiatique. Ils se prennent à rêver de mesures sociales propres à jeter les bases d’un protectionnisme frileux mais ô combien réconfortant ! Ces prises de position aussi alarmistes que peu nuancées prêtent à sourire mais agacent tout autant. Car enfin, le consommateur européen n’est-il pas libre de ses choix ? Est-il cet enfant immature que fascine la consonance magique ou le simple logo stylisé d’une marque asiatique ? Si les Japonais ont pu s’imposer. Est-ce en abusant les consommateurs européens ? Nous aimerions un peu plus de bonne foi et de franc-jeu de la part de certains responsables. Quoi qu’il en soit, quand l’occasion s’en présentera, nous ne manquerons pas de souligner les réussites et les mérites des industriels européens. C’est le cas aujourd’hui avec PizonBros (voir notre article), un fabricant français qui innove, comme ce sera demain le cas pour un industriel japonais ou coréen. Car il nous semble toujours plus juste de défendre un produit, non en fonction de sa provenance, mais en tenant compte de ses seules qualités.

09

06/15

L’explosion de l’image de synthèse

8 h 13 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

image de synthèseAvec les «jingles» et génériques TV qui contribuent à l’habillage des chaînes télévisées, le grand-public s’est désormais familiarisé avec les images de synthèse 2D (2 dimensions) ou 3D (en trois dimensions). En France, les manifestations qui leur sont consacrées se succèdent, témoignant de l’intérêt qu’elles suscitent. En effet, après Imagina (en février dernier, à Monte-Carlo), nous était proposé les 10, 11 et 12 mars dernier, le deuxième Festival des images de synthèse de Réallon (Alpes du Sud). A l’issue de ce Festival, deux prix spéciaux du Jury ont été attribués, l’un à Marianne Guilhou pour Blue Moon, en raison de son travail de création graphique ; l’autre à Jean-René Bader pour Le cerveau maternel, une réalisation de «vulgarisation» scientifique faisant appel aux images 2D. Le jury avait auparavant tenu à féliciter l’INA, pour son action en faveur de l’image de synthèse. Quant au Cristal Réallon 88, il fut remis à Renato pour Sio Bembor, parodie en 3D d’une réalisation japonaise.

Trackmate nettoie

Le système Trackmate compte 38 000 fibres réparties sur cinq brosses qui s’activent pour nettoyer et démagnétiser les têtes de lecture des magnétophones. Ces brosses antistatiques s’humidifient grâce à une sorte de stylo à débit contrôlé. Prix : 98 F.

Distribuez vos images

Le distributeur multi vidéo CGV offre de nombreuses possibilités : copies entre deux magnétoscopes, diffusion d’un programme vidéo (issu d’un magnétoscope ou d’un ordinateur) sur trois moniteurs ou téléviseurs. Il est compatible avec tous les générateurs d’images (téléviseurs, magnétoscopes, caméscopes, CD Vidéo…) et ne vaut que 650 F.

20

05/15

Les nouvelles de la vente

8 h 11 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

Vidéo films, qui a mis à la vente plus de quatre-vingt films à des prix compris entre 99 et 119 francs, a proposé sur le marché quarante nouveaux titres fin mars 88, en ajoutera 40 fin juin, et trente-six fin août. Soit deux cents titres disponibles à l’automne 88. Le dynamique président de cette société, Jean-Pierre Warnke-Dherines, pense qu’il ne s’agit là que d’un début. Vidéo films édite également des inédits, qui suivront d’abord la filière des vidéoclubs. Premier titre paru : Mon bel amour, ma déchirure de José Pinheiro.

Palmarès audimat

Les meilleurs scores d’audience sont, sans conteste, obtenus avec les films. L’an dernier, les vingt meilleurs résultats Audimat, toutes chaînes confondues, sont à une exception près («Carnaval», de Patrick Sébastien sur TF1) dus à des longs-métrages. Voici le classement : Tchao Pantin avec Coluche a réalisé près de 50% d’audience selon Médiamétrie, suivi par Les compères, L’Africain, Trois hommes et un couffin, Mort d’un pourri, Le gendarme de Saint-Tropez, Peur sur la vile, Pinot simple flic, Quand les aigles attaquent… et Les spécialistes, à égalité avec «Carnaval».

102 programmes pour Amiga

Comme d’habitude, les éditions P.S.I nous fournissent un livre de bonne qualité. Contrairement à leur série «clefs pour…», celui-ci est un ouvrage d’initiation, et donc destiné plus particulièrement aux débutants. Composé de cinq niveaux, -il permettra de se familiariser peu à peu avec les instructions élémentaires du basic : les boucles, tests, tableaux, sous-programmes, instructions graphiques et utilisation de la souris.

Allo micro bobo

C’est en toute dernière minute que nous apprenons l’évasion du plus célèbre taulard dans l’histoire de la bande dessinée. Aidé de cinq complices qui partageaient sa cellule, c’est en passant par votre propre micro-ordinateur que le sympathique et néanmoins râleur Bobo (dont le papa s’appelle Deliège) réussit —enfin — sa plus spectaculaire évasion. Et pourtant, depuis dix-sept ans qu’il essaie vainement de sortir du pénitencier d’Inzepoket sans jamais avoir pleinement réussi, notre héros, forcené de l’évasion, pourrait être découragé. Un logiciel qui reprend exactement les dessins et les gags de la bande dessinée, avec six épreuves dont nous vous parlerons dans la rubrique Jeux vidéo le mois prochain… Si Bobo est toujours là et s’il n’a pas trouvé le moyen de faire définitivement la belle.

12

05/15

Retour de la Guéville

8 h 09 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

Sous la direction de Stéphane Marsil, La Guéville Vidéo reprend du poil de la bête. Première manifestation de cette reprise : Tant qu’il y aura des femmes de Didier Kaminka. Stéphane Marsil tient à respecter le «circuit normal». D’abord les vidéoclubs et la location. Et aussi, et surtout, une protection minimale par rapport à Canal +. En même temps, Stéphane dynamisera le fond du catalogue avec son ami et complice de Vidéo-films. Prochain titre de LGV : Sous le soleil de Satan, palme d’or Cannes 87, qui sortira en vidéo un an après son couronnement.

Raks promotionne

Profitant du Salon, Raks lance une opération de promotion sur ses cassettes et propose : soit un pack de deux VHS E 180 HG plus une cassette autonettoyante gratuite, soit le même pack plus une cassette VHS E 60 HG gratuite. A vous de choisir…

publiphobesLa pub ne passera pas par lui

Le déferlement de la publicité à la télé aurait transformé les Français en publiphobes, selon plusieurs sondages. Un retour en arrière de vingt ans ! Un cas d’espèce a particulièrement intéressé les… policiers ! Un homme de cinquante-sept ans a été interpellé, récemment, dans l’Aube pour avoir proféré des menaces de mort à l’encontre des responsables de la société «Transcommunications» qui gèrent le Tube, la télé du métro parisien. Ses «revendications» : suppression pure et simple de la publicité dans le métro et des écrans vidéo. L’homme, un artisan qui a baptisé son «groupe d’action» M17, serait un récidiviste : certaines de ses missives, visant à «sensibiliser les différents organismes aux problèmes posés par la large diffusion de la pub», ont été retrouvées au ministère des transports et à la RATP. L’homme a été laissé libre.

21

04/15

Radiocassette et cd

8 h 04 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

Le Sharp WQ-CD3OH est à la fois, un lecteur CD (vingt morceaux programmables, dans l’ordre de votre choix) et une radiocassette (quatre gammes d’ondes et mécanisme jumelé). Les enceintes sont à deux voies et quatre haut-parleurs. Prix : 2 290 F.

Un flâneur en balade a Hollywood

Jean NegulescoUn flâneur à Hollywood, c’est le titre des mémoires de Jean Negulesco. Ce vieux forban, âgé aujourd’hui de quatre-vingt-huit ans, a connu toutes les stars dans tous les domaines : Marilyn Monroe, Lauren Bacall, Robert Mitchum, Peter Lorre, mais aussi Modigliani, Picasso, Elie Faure, Françoise Sagan. Negulesco croque tous ces gens avec le talent du caricaturiste, la méchanceté en moins. Car Negulesco aime la vie, par-dessus tout. C’est ce qui fait de ses mémoires une partie de plaisir.

Allsop entretient

A l’occasion du Salon, Allsop a eu la bonne idée de sortir une cassette de nettoyage (la première, à notre connaissance) pour caméscopes VHS-C. Elle est humide, non abrasive et conçue pour entretenir les éléments sensibles de l’appareil : têtes de lecture/enregistrement, cabestans, etc. Prix : 180 F.

Pepito mi corazon

Kid Créole and the CoconutsLe nouveau clip de Kid Créole and the Coconuts dure trente secondes. Normal, c’est une pub, pour les biscuits Pepito, qui en profitent pour rajeunir vigoureusement leur image. L’idée tombe sous le sens : une reprise, par le groupe d’Auguste Darnell, de l’inénarrable tube de Los Machucambos : «Pepito mi corazon». Plus kitsch, c’est (très) dur. Résultat : une comédie musicale trépidante (près de quarante plans pour trente secondes !), pétante de santé, débordante de couleurs, de froufrous et de biscuits, mise en image par Pascal Heilbroeck, vingt-trois ans, l’auteur du clip de Guesch Patti, «Étienne Étienne». Nouveauté, le petit Pepito existe cette fois en chair et en os (jadis, on se contentait d’un dessin animé, puis d’une marionnette) : c’est Edwin Maldonado, un New-Yorkais chicano de neuf ans (déjà cinq pubs et quatre longs-métrages aux USA…) qui l’incarne à l’écran. Grâce à un numéro de claquettes haletant, le bonhomme arrivera même à ravir à Auguste Darnell les faveurs des pétulantes Coconuts, toujours aussi promptes à dévoiler leurs formes… Le spot du printemps. Il paraît que Kid Créole s’apprête même à sortir sa propre version de «Pepito mi corazon». Bientôt, les radios passeront de la pub gratis…

14

04/15

«Glasnost» télévisuelle

8 h 02 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

La télé pourrait être à l’origine d’une avancée spectaculaire dans les relations est-ouest. Avant la fin de l’année, la Pologne pourrait en effet, recevoir — sans coupures — les programmes de la première chaîne de la RAI, la télévision publique italienne. «Le partenaire italien apparaît le plus acceptable pour Varsovie a expliqué un diplomate polonais en poste à Rome. Les programmes d’information ne sont pas agressifs comme ceux des Anglo-saxons. Prendre la télévision allemande n’aurait pas été possible pour des raisons psychologiques, alors qu’avec la France les rapports sont assez froids.» Les opposants polonais vivant à Rome voient avec une certaine méfiance cet accord de diffusion, «une carotte», selon eux, destinée à calmer les foules après les récentes augmentations des prix. En plus, l’opération permettrait au pouvoir, de montrer que tout va bien dans les relations avec le Vatican, la RAI-Uno étant, par nature, proche du pape. Mais, comme l’italien est très peu répandu sur les bords de la Vistule, les Polonais feront sans doute, avant tout, un triomphe aux émissions de variétés…

GrundigGrundig sur la piste

Plus de 200 compétiteurs européens et américains étaient présents aux Ménuires, les 4 et 5 mars derniers, pour le grand rassemblement de Snow Kate et Snow Board (slalom spécial en deux manches et super-géant). Après Kaprun (Autriche), Innichen (Italie) et Davos (Suisse), cette quatrième étape du circuit européen se déroulait donc aux Ménuires, site olympique retenu pour les Jeux d’hiver 1992. La finale a eu lieu les 18 et 20 mars derniers à Oberjoch (RFA). Le Grundig World Surf Challenge popularise des disciplines sportives encore mal connues du public français. Cette initiative mérite d’être saluée !

24

03/15

Le pompon du piratage

8 h 00 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

piratagePanique à Valence ! La police vient de démanteler dans cette bourgade de la Drôme, un trafic juteux de décodeurs pirates. Les pirates de Canal + seraient, dans la région, plusieurs centaines, tous liés à un «noyau dur» de salariés de l’entreprise locale d’électronique Crouzet. Les policiers de Valence ont effectué récemment des perquisitions au domicile d’une trentaine de techniciens et ingénieurs, et procédé à l’interpellation de quatre personnes. Valence tient le pompon pour le piratage de Canal +. Il y a un an déjà, une filière du même type avait été démantelée. Le décodeur était vendu 1 300 francs l’unité, par l’intermédiaire d’un magasin d’électroménager.

Nouveau boîtier rs 80

boîtier rs 80Proposé par RS 80, le V 22 est un boîtier de connexion automatique avec détection électronique. Il permet de relier un téléviseur, deux magnétoscopes, un décodeur Canal +. Avec lui, vous pouvez enregistrer Canal + TV éteinte, regarder Canal + et enregistrer une autre chaîne, regarder un programme différent et enregistrer Canal +, regarder Canal + tout en l’enregistrant. Mais vous pouvez enregistrer deux programmes différents simultanément tout en regardant un troisième, regarder une cassette sur un magnétoscope et enregistrer n’importe quelle chaîne sur un deuxième appareil, ou encore, copier une cassette sur l’un des deux scopes tout en regardant la cassette ou un programme TV et la détection Canal + est automatique. Le boîtier est livré complet avec les cordons de liaison quel que soit le type de magnétoscope. Vendu dans les FNAC, Darty, Nasa, Photo-Ciné du Cirque, le V 22 vaut 2 390 F. Rens. : 47.01.16.12.

14

03/15

Bio… Comme Bowie

8 h 59 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

Curieusement, celui qui est sans aucun doute la plus grande star du rock des années 70 et dont le zénith semble – atteint en ce début des années  80 , celui aussi qui a su avec le plus d’aisance et de classe franchir la passerelle qui mène de la scène rock au plateau du cinéma, n’avait pas encore eu droit en France à un livre qui lui soit entièrement consacré. C’est maintenant chose faite avec «David Bowie superstar», conçu et réalisé par Paul Alessandrini (Éditions Calmas Levy). Un livre qui se veut une somme et le résumé le plus complet d’une carrière de vingt ans.Bowie2 Un David Bowie dont on raconte l’histoire depuis les débuts dans le quartier de Brixton à Londres, le long et douloureux apprentissage de la gloire, les transformations physiques et musicales pour parvenir au succès. Puis le jeu de masques, les métamorphoses de la star sont soigneusement mis à nu, Ziggy, Alladin, le mince Duke Blanc, jusqu’à ‘cet homme mûr au beau visage qui s’avance maintenant à découvert. Mais un Bowie manipulateur : le livre montre et dit bien l’importance des collaborations auxquelles Bowie fera intelligemment appel pour construire sa légende et ses personnages, et tout simplement sa musique. Complet, le livre l’est aussi grâce aux filmographies, discographies, vidéographies qui l’accompagnent et qui sont soigneusement commentées. Mais là où sans doute le livre prouve son entière et superbe réussite, c’est dans l’admirable recherche iconographique : documents rares, photos superbes et la mise en page qui les accompagne, ce souci de faire un livre classe, chic, beau dans son classicisme, un livre qui décidément est digne du héros qu’il célèbre.

27

02/15

Neil Diamond : love at the greek

8 h 52 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

Neil DiamondBien vue datant de 1976, ce concert a plutôt bien traversé la (presque) décennie écoulée. A cela quelques probables explications. D’abord le répertoire et la nature des chansons, toutes composées par Diamond. De «Beautiful noise» à «Song sungblue» en passant par «Cherry cherry» et «If you know whatI mean», nous avons droit à une sorte de «best of» des meilleurs morceaux du chanteur, ce qui n’est pas rien dans le genre. Autre atout : Diamond lui-même qui, sans être ce qu’on appelle une bête de scène, parvient à nouer un chaleureux contact avec son public. Il réussit également à faire monter sur scène des personnalités très populaires aux States (du moins en 1976), comme la chanteuse Helen Reddy ou le comédien Henry Winkler, héros du feuilleton télé «Les jours heureux». A l’origine, tourné et diffusé par la chaîne de télé américaine CBS, ce concert est honnêtement filmé et mérite qu’on y fasse un détour, pour peu que l’on s’intéresse à la variété américaine.

Il peint, il voyage et il scrute l’horizon des modes

Dans son double rôle de fan et de star, Bowie prouve qu’il est un comédien admirable, parvenu à une maturité. Capable en tout cas d’être drôle, naïf et en même temps d’épouser à la perfection la morgue de l’artiste arrivé. Mais ce qui étonne plus encore, c’est la manière avec laquelle il n’a pas hésité à se moquer de lui-même, des différents personnages qu’il incarna au cours de sa carrière. De Ziggy Stardust, l’ancêtre des punks, jusqu’à la star froide du Thin White Duke en passant par Alladin Sane. Mais le film est une satire de ce monde des illusions que reste le rock, avec ses stars et tout le rituel qui les entoure et dont lui Bowie fut l’un des exemples les plus spectaculaires. «Jazzin’ for blue jean» prouve en tout cas que Bowie peut affronter maintenant, au cinéma, comme il le fit tout au long de sa carrière de rock-star, tous les personnages possibles. De «L’homme qui venait d’ailleurs» de Nick Roeg où il était un mutant, de «Just a gigolo» où il incarnait un dandy dans l’Allemagne des années vingt, de «Baal» ou il était un héros brechtien, à «Furyo» et «Les prédateurs» en passant par «Elephant man» pour le théâtre où il tint l’affiche de longs mois à Broadway, la panoplie de l’acteur s’enrichit de cette aptitude à jouer des personnages drôles et fragiles. C’est sans doute pour cela que son bureau croule sous les propositions de film et que les scénarios s’empilent.Bowie Mais avec cette prudence et cette remarquable maîtrise d’une carrière, dont ii a toujours fait preuve, il attend, observe avant de choisir. Il y a déjà cet album récent, «Tonight», (EMI, distr. Pathé Marconi) qui renoue avec le rock, puis des rumeurs selon lesquelles il pourrait être un nouveau Lawrence d’Arabie ou encore jouer le rôle d’Edgar Allan Poe. En attendant il peint, voyage, scrute l’horizon des tendances et des modes pour encore une fois apparaître où on ne l’attend pas, c’est-à-dire juste en avant et bien sûr tout en haut. Ainsi vingt ans après ses débuts et à trente-huit ans, l’ex-enfant pauvre de Brixton est plus que jamais une superstar en devenir. Qui peut dire mieux ?

06

02/15

A hard day’s night

8 h 49 min par Nathalie. Filed under: Infos générales

A hard day's nightAprès les Stones, de qui pouvons-nous bien parler, mais des Beatles, nom d’une idole ! Vingt ans après les fameuses querelles qui divisaient les aficionados des deux groupes, la polémique repart de plus belle… pour rire, bien sûr. Côté cinéma, la balance swingue nettement du côté des «quatre de Liverpool» ; «A hard day’s night» (ou «Quatre garçons dans le vent») est le premier (et le meilleur selon certains) des quatre films ayant les Beatles pour interprètes. Ceux-ci ont d’abord eu l’intelligente idée d’en confier la réalisation à Richard Lester dont l’ironie impertinente fait merveille ici. Loin d’être écrasé par l’importance et la popularité de ses interprètes, Lester accorde leur personnalité à la sienne. Il parvient à rendre originale une intrigue au point de départ plutôt simple, à savoir deux jours dans la vie des Beatles. Mais rien ne se révèle aussi facile que prévu pour George, Ringo, John et Paul. Nos lascars ne sont pas au bout de leurs peines puisqu’ils affrontent une meute de groupies pures, dures et déchaînées, un réalisateur de télé hystérique et un commissariat de quartier. Le tout sur fond de «I wanna be your man», «I should’ve know better», «Can’t buy me love» et «She loves you» entre (plusieurs) autres bijoux millésimés 1964. A cela s’ajoutent des séquences additionnelles qui n’étaient pas incluses dans le film lors de sa sortie en salle. De quoi nous faire (presque) oublier les désagréments de la version française qui ne s’imposait pas vraiment.

Nena

Il paraît que le rock allemand existe. C’est l’évanescente Nena (née Suzanne Kerner) qui s’acharne à nous le prouver. Du haut de ses vingt-trois ans et entourée par ses quatre musiciens (dont le fiancé de mademoiselle reconverti en batteur), la brunette traverse de long en large les scènes de music-hall pour annoncer la bonne nouvelle. Nous, on veut bien faire semblant de la croire le temps de cette cassette qui nous relate « la tournée européenne triomphale du groupe de l’année, filmée par un œil magique auquel rien n’a échappé » (la jaquette dixit !). Pour ce voyage à l’œil d’une heure, nous avons droit à quelques vignettes pittoresques des principales villes visitées. Au Danemark, Nena prend des poses à la «petite sirène» d’Andersen devant les photographes, reçoit des disques d’or et chantonne le soir, histoire d’aiguiser son appétit. A Londres Nena distribue généreusement des autographes, et elle reçoit, bien sûr, des disques d’or à profusion et susurre un rock live avant de s’embarquer pour Paris. Là, elle fait mine de visiter le métro avant de se produire au Casino de Paris. Et qu’est-ce qu’on lui remet à l’issue de ce concert ? Mais des disques d’or, pardi (ça commence à bien faire !) Même topo à Lausanne, dernière étape de cette tournée. Le tout entrecoupé de ritournelles concoctées à la sauce Blondie et servies en vrac. Le hit maison, «99 Luftballoons» met un terme à ces réjouissances. Il était temps…

« Newer PostsOlder Posts »