11

06/14

Stanley et Iris

8 h 02 min par Thierry. Filed under: Bons plans

Stanley et Iris « Stanley et Iris » est une histoire d’amour entre une ouvrière et un analphabète. Un sujet généreux que Martin Ritt («Norma Ban») défend avec sa fougue habituelle. Cette fois, cependant, il pèche par excès de didactisme, voire d’optimisme. Croire en la réussite sociale des plus déshérités est une conviction digne d’estime et de respect. Mais pour défendre sa thèse, Martin Ritt triche quelque peu. Jase Fonda est peu crédible dans le rôle d’une ouvrière résignée à travailler dans une « usine-cul-de-sac» (selon ses propres termes) alors qu’elle fait montre, par ailleurs, d’une intelligence et d’une initiative peu communes. Robert De Niro, isolé par son analphabétisme, se révèle trop rapidement brillant et sociable une fois qu’il a appris à lire et à écrire. Après une première partie souvent remarquable (la famille et le désarroi de Stanley), Martin Ritt semble soudain vouloir brûler les étapes comme si, après avoir réalisé de nombreux films sur les défauts de son pays (course à l’argent, injustice sociale, racisme), il avait décidé de se laisser convaincre par le rêve américain. Malgré ces réserves, «Stanley et Iris » est un joli film, défendu par deux formidables comédiens.